Syndicalistes pour la grève générale
Ensemble, nous construisons la grève générale pour le retrait du projet de loi sur les retraites !

Accueil du site > Actualité de la grève > Motion de solidarité aux travailleurs de la pétrochimie

Saint-Denis

Motion de solidarité aux travailleurs de la pétrochimie

jeudi 21 octobre 2010, par Syndicalistes unitaires

Saint-Denis, le 20 octobre 2010

Depuis hier soir, le gouvernement Sarkozy procède au déblocage par les CRS de plusieurs dépôts de carburant. Des salariés grévistes des dépôts de Grandpuits et de Donges ont été réquisitionnés sous menace d’emprisonnement. Le weekend dernier le gouvernement avait déjà utilisé des cadres sans aucune expérience pour relancer le fonctionnement de l’oléoduc qui fourni du kérosène à l’Aéroport Charles de Gaulle. Il s’agit non seulement d’une atteinte contre le droit de grève, mais aussi d’une opération dangereuse, dans la mesure où le carburant libéré n’a pas été échantillonné et que sa qualité ne peut donc pas être garantie. Faire voler des avions avec du combustible non sûr : voilà une belle image de l’irresponsabilité du gouvernement Sarkozy, le même qui tire sur des enfants lors des blocages lycéens !

Le gouvernement pense briser par la force un des piliers centraux de notre mobilisation, que sont les travailleurs de la pétrochimie. L’AG Interprofessionnelle de Saint-Denis condamne avec indignation la répression de l’Etat et manifeste sa plus grande solidarité à l’égard des travailleurs de la pétrochimie. Contre toutes les déclarations de l’Elysée affirmant qu’il n’y aurait aucun risque de pénurie en France, ils ont montré qu’ils sont capables de bloquer un des secteurs stratégiques de l’économie et de mettre le gouvernement le dos au mur.

Leur détermination pour mener la lutte jusqu’au bout est un exemple pour tous les travailleurs, ainsi que pour l’Intersyndicale, qui devrait appeler immédiatement tous les travailleurs du pays à suivre leur exemple, celui de la grève jusqu’au retrait du projet de loi. C’est la volonté affichée par la plupart des travailleurs de poursuivre et de généraliser le mouvement même après le vote de la réforme au Sénat.

Nous appelons toutes les AGs Interprofessionnelles et les sections syndicales à apporter leur soutien aux travailleurs de la pétrochimie en grève, dans le but d’empêcher que le gouvernement brise un des bastions de notre lutte. Pour notre part, nous envoyons une délégation de plus d’une trentaine de camarades dès ce soir pour être aux cotés des salariés grévistes du dépôt de Grandpuits, face à une éventuelle tentative de déblocage. Nous avons également demandé des cars à la Mairie de Saint-Denis pour nous y rendre plus nombreux vendredi.

L’AG Interprofessionnelle de Saint-Denis

10 Messages de forum

Répondre à cet article


SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
conception graphique par Andreas Viklund sous licence free for any purpose